chant de mille oiseaux", un chant de souffrance et de joie, un chant de l'être en exil et de la lumière. Pour qui a souffert et éprouvé l'intense scintillement du lointain azur, les ornements du langage sont inutiles. Telle est l'expérience tragique et radieuse de Rachel, très proche au fond, dans un destin pareillement brisé, de celle d'Etty Hillesum, dont la mère Rebecca était née en Russie neuf ans avant la poétesse (en 1881) pour s'exiler non pas en Palestine mais aux Pays-Bas. ">
Retourner au site institutionnel du Mémorial de la Shoah
Accueil 
de la Librairie 
 
Les rencontres 
de la librairie 
 
Informations 
pratiques 
 
Mon compte 
 
 Mon panier 
(8 articles)
 
 Recherche Avancée
 Recherche Rapide :
 Catalogue
 Conseils de lecture
 Les nouveautés
 Livres neufs à prix réduit
 Littérature  Poésie
Titre : De loin suivi de Nebo. Edition bilingue français-hébraïque
Auteur : Rachel
Editeur : ARFUYEN
Prix : 14,00 €
Livraison sous 8 jours.
Résumé :
En 2006 a paru dans la même collection la traduction du premier recueil de Rachel, Regain (1927). Bernat Grasset, grâce à qui cette oeuvre était pour la première fois présentée au public francophone, propose ici la traduction des deux autres recueils de Rachel: De loin(1930) et Nébo(1932), publié un an aprés sa mort.
Née en Russie en 1890, Rachel est l'une des grandes pionnières de la littérature hébraïque moderne. Alors que, durant des siècles, l'hébreu n'avait servi qu'à la transmission du patrimoine religieux, il retrouve un sécond élan avec l'existance de communautés juives en Palestine. A nouveau, il est parlé dans la vie quotidienne. Alors que la poésie était demeurée l'apanage des hommes, l'écriture de Rachel rencontre immédiatement une large audience et joue un rôle essentiel dans l'adaptation de la langue hébraïque au monde moderne.
La Bible est la racine de la poésie de Rachel. Marquée par son vocabulaire et par sa thématique, elle en vient à regarder sa propre existence à travers celle des personnages bibliques. Ainsi de Rachel, d'Anne, d' Elie, de Mikhal, de Jonathan. Ainsi de Job à qui elle aime le plus à se référer: souffrant et attendant comme lui, dans la nuit du doute, que vienne la guérison.
Parlant d'elle-même c'est la condition humaine que peint Rachel, et non pas certes de manière abstraite, mais , comme dans l' Ecriture, très concrètement, par la main (yad), le regard ('ayin), la voix (qol). Il s'agit ici d'une poésie réduite à l'essentiel: un "chant de mille oiseaux", un chant de souffrance et de joie, un chant de l'être en exil et de la lumière. Pour qui a souffert et éprouvé l'intense scintillement du lointain azur, les ornements du langage sont inutiles.
Telle est l'expérience tragique et radieuse de Rachel, très proche au fond, dans un destin pareillement brisé, de celle d'Etty Hillesum, dont la mère Rebecca était née en Russie neuf ans avant la poétesse (en 1881) pour s'exiler non pas en Palestine mais aux Pays-Bas.
Paru le : 07/05/2013
ISBN / EAN13 : 9782845901872
Nombre de pages : 212
Dimension / Poids : 0,35 Kg
Conditions générales de vente | Informations légales
Copyright © 2013 - Mémorial de la Shoah - Tous droits réservés