Retourner au site institutionnel du Mémorial de la Shoah
Accueil 
de la Librairie 
 
Les rencontres 
de la librairie 
 
Informations 
pratiques 
 
Mon compte 
 
 Mon panier 
(579 articles)
 
 Recherche Avancée
 Recherche Rapide :
 Catalogue
 Conseils de lecture
 Les nouveautés
 Livres neufs à prix réduit
 Histoire  La Shoah
Titre : Le terrifiant secret - La solution finale et l'information étouffée
Auteur : Walter Laqueur
Editeur : GALLIMARD
Prix : 18,80 €
Livraison sous 8 jours.
Résumé :
Nouvelle édition, 2010. (Première édition en 1981)
Antoinette Roubichou-Stretz (Traducteur)

À sa parution en français, en 1981, Le Terrifiant Secret a eu tout de suite un caractère classique. Non seulement Walter Laqueur était le seul à donner une vue d'ensemble de la manière dont l'information sur l'extermination des Juifs d'Europe avait pu être connue des Alliés, mais il coupait l'herbe sous le pied au négationnisme naissant. Trente ans après, le négationnisme n'a plus cours, mais les questions que posait l'historien britannique demeurent : "Pourquoi les pays neutres et des organisations telles que la Croix-Rouge ont-ils gardé le silence en 1942-1943 ? Pourquoi les Alliés n'ont-ils pas fait plus pour sauver les Juifs ou au moins pour diffuser les faits sur l'Holocauste ? " Ces questions ont retrouvé une actualité à travers la redécouverte de la personne et du rôle de Jan Karski, l'envoyé spécial de la Résistance polonaise auprès des Alliés en 1942 et 1943, que Walter Laqueur avait été l'un des tout premiers à rencontrer et interroger en 1979. II avait également rencontré l'autre grand témoin, Gerard Riegner, jeune membre du Congrès juif mondial, qui avait envoyé de Genève, dès le 10 août 1942, un télégramme au Foreign Office l'informant des mesures prises par Hitler pour résoudre une fois pour toutes la question juive en Europe... La préface de Walter Laqueur à la présente édition apporte un éclairage contemporain sur l'historiographie de la question et confirme son jugement sur les raisons du silence et de l'inaction : les Juifs ne figuraient pas en pleine guerre parmi les priorités des Alliés.

Hitler a tout fait pour garder le secret sur les camps d’extermination.
Pourtant, dès 1942, les Alliés commençaient d’être avertis : le 10 août, de Genève, le secrétaire du Congrès juif mondial annonçait par télégramme au Foreign Office les mesures prises par Hitler pour résoudre une fois pour toutes la question juive en Europe. En octobre, un journal suisse s’en fait l’écho. En novembre, un jeune catholique polonais, qui avait visité le ghetto de Varsovie et le camp de la mort de Belzec, arrivait à Londres, envoyé par la Résistance.

Et pourtant, en dépit de la déclaration – très réservée – du 17 décembre 1942 par laquelle les gouvernements alliés condamnaient le génocide, il fallut attendre 1943, 1944 et même la fin de la guerre pour que soit enfin connue, ou même crue, la vérité des camps.

Comment cette vérité a-t-elle filtré jusque dans les couches assez larges de l’armée et de la population allemandes ? Comment a-t-elle été accueillie, refusée, volontairement ou involontairement minimisée ? C’est ce que Walter Laqueur, historien anglais fort connu pour ses études sur l’Allemagne de Weimar, sur le sionisme, sur le terrorisme, a cherché à analyser dans cette enquête fondée sur une quantité de dossiers inédits, en particulier ceux de la Croix-Rouge.

On voit les enjeux de pareille question : le massacre aurait-il pu être réduit ? À quoi tient cette sous-estimation de la réalité ? Aveuglement, incrédulité devant la nouveauté et l’immensité de l’horreur, souvenir des propagandes mensongères de la guerre 14-18, tout se mêle dans cette volonté d’ignorance finalement meurtrière qui pose de tragiques dilemmes : savoir et garder le silence, savoir et ne pouvoir croire.
Paru le : 14/10/2010
Collection : Témoins
ISBN / EAN13 : 9782070131211
Nombre de pages : 288
Support : Livre
Dimension / Poids : 15 x 21,9cm / 0,35 Kg
Conditions générales de vente | Informations légales
Copyright © 2013 - Mémorial de la Shoah - Tous droits réservés