Retourner au site institutionnel du Mémorial de la Shoah
Accueil 
de la Librairie 
 
Les rencontres 
de la librairie 
 
Informations 
pratiques 
 
Mon compte 
 
 Mon panier 
(19 articles)
 
 Recherche Avancée
 Recherche Rapide :
 Catalogue
 Conseils de lecture
 Les nouveautés
 Livres neufs à prix réduit
 Magazines/Revues  Magazines/Revues
Titre : L'Histoire n°320 - Les bourreaux nazis (mai 2007)
Auteur : Collectif
Editeur : L'HISTOIRE - PRESSE
Prix : 6,00 €
Article épuisé.
Résumé :
Le succès peu commun du roman de Jonathan Littell, Les Bienveillantes, doublement primé par le prix de l’Académie française et le Goncourt, a soulevé un passionnant débat en France : a-t-on le droit, après Auschwitz, d’écrire une fiction sur l’abjection, la profanation des victimes ? Michel Guénaire, aussi admiratif que Pierre Nora dans la dernière livraison du Débat, va chercher du côté des tragiques grecs ou des romanciers russes des motifs d’émerveillement : seule la fiction peut toucher de façon si pénétrante la réalité du mal. A chacun de trancher s’il est immoral ou sublime de se colleter ainsi avec l’inhumain. Une certitude : ce roman ne peut laisser l’historien indifférent, notamment parce qu’il traite d’un aspect encore peut-être mal connu du génocide nazi.
Il y a plusieurs années que des travaux d’historiens, américains notamment, nous ont ouvert les yeux sur les exactions des sinistres Einsatzgruppen sur le front de l’Est à partir de l’été 1941. Cependant, l’entreprise d’extermination des nazis restait largement définie par sa dimension industrielle et bureaucratique, celle des camps de la mort et des chambres à gaz. L’arrivée du roman de Littell coïncide avec la découverte de l’ampleur de ce qu’on commence à appeler « la Shoah par balles ». Édouard Husson nous dit ici qu’un tiers peut-être des 6 millions de victimes juives ont été abattues en trois ans à coups de revolver, de fusil, de mitrailleuse, occasionnant ce que la chambre à gaz évitait : le face-à-face entre le bourreau et la victime. Une autre surprise de cette recherche est le résultat des premières conclusions encore inédites de la grande enquête que mènent depuis quelques années, en Ukraine notamment, le père Desbois et son équipe : un travail d’archéologue dans les fosses où tombèrent les victimes, un travail délicat d’enquête orale auprès de ceux qui furent les témoins du massacre, enfants ou auxiliaires à l’époque, aujourd’hui de vieilles gens que jusqu’alors nul n’avait songé à interroger. Un pan d’histoire de l’horreur qui se dévoile. Il y a près d’un demi-siècle un autre best-seller, rédigé par un diplomate néerlandais, La Vie sexuelle dans la Chine ancienne de Van Gulik, imposait en Occident l’idée que les Chinois de l’ancien temps avaient une sexualité très libre. Notre dossier du mois mène l’enquête sur les réalités de la morale et des pratiques sexuelles en Chine, depuis l’empreinte du taoïsme jusqu’au puritanisme sévère des années Mao et à sa sortie laborieuse aujourd’hui. Avec en prime quelques surprises.
Paru le : 01/05/2007
ISBN / EAN13 : 01822411
Nombre de pages : 97
Support : Revue
Dimension / Poids : 21 x 29,70 cm / 0,30 Kg
Conditions générales de vente | Informations légales
Copyright © 2013 - Mémorial de la Shoah - Tous droits réservés